Grippe A suite

 

 

 

grippe A

Grippe A : qui sera vacciné en priorité ?

 

ACTU / Le Haut Conseil de la santé publique a rendu son avis sur la lutte contre la pandémie de grippe A, et sur les personnes à vacciner en priorité. Sont particulièrement concernés : le personnel médical, les femmes enceintes et les bébés.


Dans un avis rendu le 7 septembre 2009, Le Haut Conseil de la santé publique rappelle que toutes les personnes qui désirent être vaccinées contre la grippe A devraient pouvoir l’être. Il souligne aussi que "l’objectif principal de la vaccination est la réduction du risque de formes graves et de décès de grippe plus que la maîtrise de la dynamique épidémique".
Vacciner d’abord les personnels de santé

En conséquence, il recommande de vacciner contre le virus de la grippe A en priorité, les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, en commençant par ceux qui sont amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de facteurs de risque.

"L’objectif est de protéger le système de prise en charge des malades, explique le Haut Conseil. Une morbidité importante liée à la pandémie chez ces personnels mettrait en péril la capacité des services de santé et de secours à s’occuper des patients atteints de grippe et d’autres affections engageant le pronostic vital. En outre, ces personnels s’ils sont infectés, pourraient transmettre le virus à des patients vulnérables et être à l’origine de flambées nosocomiales".


Les populations à risque face à la grippe A

Ensuite, le Haut conseil a déterminé les populations les plus à risque, à vacciner en priorité. Elles sont classées sur une échelle de 1 à 5, 1 étant la priorité maximale.

Niveau 1 :
femmes enceintes à partir du début du 2e trimestre ;
entourage des nourrissons de moins de 6 mois (c'est-à-dire parents, fratrie et, le cas échéant, l’adulte en charge de la garde de l’enfant incluant le personnel de la petite enfance en charge de ces nourrissons) ;
nourrissons âgés de 6-23 mois avec facteur de risque.

Niveau 2 :
sujets âgés de 2 à 64 ans avec facteur de risque .

Niveau 3 :
nourrissons âgés de 6-23 mois sans facteur de risque ;
sujets âgés de 65 ans et plus avec facteur de risque.

Niveau 4 :
sujets âgés de 2-18 ans sans facteur de risque.

Niveau 5 :
sujets âgés de 19 ans et plus sans facteur de risque.








Enfin, le Haut conseil souligne que la campagne de vaccination contre le virus pandémique devra démarrer le plus rapidement possible, dès que les vaccins seront disponibles et utilisables.

Précisons qu’il s’agit d’un avis et que le plan de vaccination officiel ne sera arrêté que dans une quinzaine de jours.
 


© 2007/2015 Lansky et Phil Lerenard Tous droits réservés

foximage

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site