200 Médicaments en libre-service.

 

 

200 médicaments, délivrés sans ordonnance, migrent d'ici à la fin mai "devant comptoir" des officines.
Les particuliers se serviront directement en ibuprofène ou en paracétamol, comme ils ont l'habitude avec les produits de parapharmacie. "La liste des médicaments qui traitent des maladies bénignes est prête, elle fera l'objet d'un décret fin mai, qui fixera également les règles de conditionnement " a indiqué Roselyne Bachelot, ministre de la santé, qui attend une baisse des prix de ces médicaments en espérant que les usagers feront  "jouer la concurrence".
L'institut  national de la commission  craint que  la mesure  ne présente  des effets pervers .
" Si les médicaments remboursables équivalant aux médicaments en accès libre restent derrière le comptoir, non visibles des consommateurs, alors ces derniers risque d'être induits en erreur", et de payer plus cher une molécule identique.
En effet, les médicaments remboursables sont toujours moins chers, l'Etat encadrant leurs prix .
L'entreprise du médicament s'est engagée à promouvoir de bonnes pratiques de gestion des prix et a signé un accord en ce sens avec les syndicats de pharmaciens et l'Association française pour une automédication responsable.
Il prévoit notamment de prendre compte l'accessibilité des médicaments au plus grand nombre parmi les critères de fixation de prix.

"dossier familial N° 400- Mai 2008"


© 2007/2015 Lansky et Phil Lerenard Tous droits réservés

foximage

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site